Rainbow Six Siege Opération Vector Glare : le test de fonctionnement

Rainbow Six Siege Opération Vector Glare : le test de fonctionnement
⌛ Temps de lecture : 6 minutes
5/5 - (3 votes)

Rainbow Six Siege reçoit une mise à jour avec l’arrivée de la saison 2 de l’année 7, de notre test tous les détails sur le nouvel opérateur et ce qui est nouveau pour la saison.

Il y a beaucoup de choses dans le monde sur la ponctualité desquelles la race humaine peut compter aveuglément : le retournement des marées, le passage des cycles lunaires, l’arrivée des chansons latines à la radio dès que la température monte de quelques degrés, mais plus que tout le passage des saisons de Rainbow Six Siege, le jeu de tir compétitif de l’agence de presse de l’Union européenne. Ubisoft qui, au milieu de sa septième année d’existence, continue de se renouveler grâce à un flux constant de mises à jour.

Cela faisait un moment que nous ne vous avions pas parlé du jeu, et nous n’y avons même pas pensé jusqu’à ce qu’Ubisoft revienne sur le sujet, en nous invitant à une présentation dédiée au contenu à venir avec la Saison 2 de Rainbow Six Siege Année 7, Opération Vector Glare. Comme d’habitude, la mise à jour aura pour portée principale un tout nouvel opérateur, mais attendez-vous à une ébauche très riche composée d’une nouvelle carte pour le mode Deathmatch, de quelques changements dans les chargements des personnages, d’une modification majeure du tir ami, et de l’arrivée tant attendue du champ de tir, une fonctionnalité qui bouleversera l’approche des professionnels et des amateurs dans l’étude du comportement des armes du jeu.

Après quelques heures de tests, nous sommes prêts à vous raconter chaque détail de la nouvelle saison, alors mettez-vous à l’aise et mettez les lunettes thermiques qui vous ont été fournies à l’entrée, pour voir quelque chose qui dépasse les compétences de la nouvel opérateur de capteurs pourrait s’avérer particulièrement compliqué.

Sens, un assaillant soucieux de sa vie privée

Le nouvel opérateur Sens en action

Comme nous l’avons mentionné plus tôt, l’opération Vector Glare marquera les débuts de Sensun nouvel opérateur d’attaque d’origine belge, dont la tâche durant la phase d’action sera de rendre ses camarades invisibles grâce à un petit drone capable d’aveugler à lui seul toutes les vagues défensives de ses adversaires. Le gadget de Néon “Sens” Ngoma est le Système de projecteur R.O.U.est un petit appareil qui, une fois posé, traverse le décor de manière sauvage pendant environ 3 secondes, laissant sur son passage des projecteurs capables d’évoquer un dense mur de lumière céleste.

La barrière est l’équivalent d’une simple grenade fumigène, elle peut donc être franchie par d’autres opérateurs, projectiles, explosifs et autres gadgets, mais elle garantit que la formation d’attaque peut agir sans être perturbée pendant la durée des projecteurs, qui émettent leur lumière pendant environ 13 secondes. En première analyse, le but principal du R.O.U. est clairement de couvrir les lignes de tir de l’équipe défensive et de dissimuler tout mouvement des attaquants derrière le mur de lumière, tandis qu’il atteint son efficacité maximale pendant les phases avancées du match, en dissimulant éventuellement le processus d’élimination des bombes.

Révision de la caractéristiques Cependant, nous n’avons pas pu nous empêcher d’identifier un certain nombre de faiblesses du nouveau personnage, qui, à notre avis, aura du mal à s’adapter à la méta de Rainbow Six Siege. En partant des synergies offertes par le R.O.U., le seul attaquant qui bénéficie fortement de la présence du mur de lumière est Glaz, qui avec sa visière thermique peut voir les silhouettes des défenseurs se déplaçant derrière la projection. Cependant, le sniper russe est un personnage qui ne convient pas à toutes les cartes, nous ne sommes donc pas convaincus que les deux ensemble justifieront leur choix dans la phase de sélection d’avant match.

Lire cet article :   Les meilleurs jeux Play to Earn NFT en 2022

En revanche, les défenseurs peuvent déployer plusieurs astuces pour rendre le R.O.U. totalement inoffensif : les lunettes de Warden passent la barrière (et l’Américain est bien plus mobile que Glaz), les Evil Eyes de Maestro l’ignorent, et n’importe quelle caméra pare-balles pourra jeter un coup d’œil au-delà de la projection et pinger les ennemis. Ajoutez à cela que les brouilleurs de Mute neutralisent les projecteurs et que n’importe quelle munition sera capable d’annuler la barrière dans son rayon d’action, et le gadget de Sens sort de l’analyse avec des os cassés, et sans avoir encore traité la seule et véritable raison pour laquelle l’opérateur belge a réussi à déclencher notre scepticisme.

Nos opinions ne peuvent être que préliminaires, et nous espérons que la communauté nous donnera tort, mais notre sentiment est que Sens ne sera pas un choix populaire même si la formation de défense ne comprend pas de pions. De notre point de vue, la barrière projetée par le R.O.U. est inestimable lorsqu’elle est utilisée comme diversion lors d’un flanc rapide, ou pour couvrir les changements rapides de front et les repositionnements rapides comme l’éclair. C’est précisément dans ce sens que nous avons été surpris de découvrir que Sens est l’un des très rares attaquants équipés de un point unique à la vitesseun véritable paradoxe si l’on pense au type de gadget dont dispose le Belge. Avec sa vitesse de déplacement extrêmement faible, l’opérateur introduit par l’opération Vector Glare ne peut pas utiliser correctement son propre gadget, et sera inévitablement relégué à une simple tâche de soutien.

Les incohérences ne s’arrêtent pas là, car malgré toutes ces faiblesses, Sens a vraiment un bon chargement. La nouvelle saison apporte avec elle une toute nouvelle arme, le POF-9, un fusil d’assaut équipé d’un grand chargeur qui, mis à l’épreuve dans le nouveau champ de tir, semble particulièrement performant. L’alternative est le fusil semi-automatique 417, qui a fait ses preuves, tandis que les armes secondaires comprennent le pistolet SDP 9 mm et un classique Gonne-6, accompagné de la lourde charge perforante et des mines Claymore.

Enfin le champ de tir

Le gadget de Sens, le système de projecteur R.O.U.
Le gadget de Sens, le système de projecteur R.O.U.

Après Sens, la nouveauté la plus importante de l’opération Vector Glare est sans doute l’introduction du très attendu champ de tirun domaine que la communauté de Rainbow Six Siege réclame depuis longtemps. Le champ de tir est une zone dans laquelle les joueurs pourront étudier avec précision le comportement des armes, grâce à des interfaces dédiées qui mettent en évidence les rafales tirées par l’arme. Il y a deux tunnels, l’un équipé d’un mannequin qui reproduit l’état de santé des opérateurs, et l’autre d’un grand tableau d’affichage pour comparer les modèles de recul. Vous pouvez choisir la distance de la cible, et les tirs de différentes armes sont mis en évidence par des couleurs vives, ce qui permet de comparer très facilement les performances de deux armes.

Ponctuelle par rapport à l’échéance fixée par la feuille de route publiée en début d’année, la nouvelle saison marque également l’arrivée d’une nouvelle carte pour le mode deathmatchle premier développé de A à Z pour s’adapter à la liste de lecture introduite avec la saison du Voile du Démon. Situé en Grèce, ce nouveau décor propose des combats rapprochés intenses dans les environnements claustrophobes de ce terrain d’entraînement, où chaque zone est identifiée par une couleur spécifique pour faciliter la navigation. La disposition des salles encourage les équipes à se déplacer en rotation plutôt que de se retrancher derrière des positions défensives, et bien que nous n’ayons pas eu l’occasion de l’étudier en profondeur, nous sommes convaincus que son ajout incitera davantage de joueurs à s’essayer au mode Deathmatch, même si celui-ci est considéré par beaucoup comme une simple activité d’entraînement.

Lire cet article :   Minecraft cross plateforme ? sera-t-il multiplateforme en 2022 ? [PC, PS4, Xbox, PS5]

Quoi d’autre est nouveau cette saison

La nouvelle carte pour le mode Deathmatch
La nouvelle carte pour le mode Deathmatch

Comme d’habitude, l’arrivée d’un nouveau contenu s’accompagne d’un large éventail de nouveautés plus modestes, qui, dans le cas de l’opération Vector Glare, concernent les tirs amis, certains changements dans les chargements des opérateurs et la suppression d’une règle eSports qui, nous en sommes sûrs, suscitera des débats au sein de la communauté compétitive de Rainbow Six Siege. Dès le début, au cours de cette saison, nous assisterons à la première phase de l’introduction du nouveau système de réputation du jeu, qui affectera de près l’activité de l’équipe. tirs amis et l’usage abusif que certains joueurs en font pendant un match. Si un utilisateur a la mauvaise habitude de frapper ses alliés, le nouveau système lui permettra de recevoir une pénalité prolongée et de bénéficier d’un tir ami inversé pour une série de matchs ultérieurs, afin que ses alliés soient protégés de cette pratique désagréable.

La saison apportera également des changements dans la charge de certains opérateurs, comme Lion, Clash, Castle, Finka et Amaru. Ils obtiendront une troisième option dans l’emplacement des armes secondaires, de sorte qu’ils auront plus de liberté pour assembler leur équipement avant la phase d’action. Enfin, vous souvenez-vous de la quarantaine que tout nouveau joueur devait subir avant d’entrer dans les rotations compétitives de Rainbow Six Siege ? Avec la Saison 2 de l’Année 7, cette règle sera abandonnée, et alors que dans le passé un personnage comme Sens devait attendre trois mois avant d’apparaître dans des tournois au plus haut niveau, les équipes compétitives auront désormais très peu de semaines pour apprendre la nouvelle méta.

Bien qu’elle n’introduise pas de nouvelle carte pour les modes classiques, et qu’il n’y ait pas d’équilibrage ou de remaniement des autres personnages du roster, l’opération Vector Glare s’annonce comme une nouvelle saison, rafraîchissant les offres de gameplay de Rainbow Six Siege avec un certain nombre de fonctionnalités que la communauté attendait avec impatience. Le nouvel opérateur Sens est plein de faiblesses et, à notre avis, aura du mal à s’imposer dans la méta du jeu, mais nous ne pouvons nous empêcher de reporter notre verdict final sur l’assaillant belge jusqu’à ce que la tranche plus expérimentée des joueurs se soit fait une opinion.

CERTITUDES

  • L’ajout d’une nouvelle arme est une bonne nouvelle
  • Le stand de tir sera d’une valeur inestimable pour la communauté.
  • Les interventions de tir ami sont bonnes

DUBBI

  • Sens semble s’exposer à beaucoup trop de contres.
  • La rapidité du nouvel opérateur finira inévitablement par le pénaliser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.