Sam Altman prévoit de révolutionner l’industrie des semi-conducteurs avec ses propres usines

⌛ Temps de lecture : 2 minutes
Notez cet article

Sommaire

Le besoin de nombreuses puces pour les intelligences artificielles génératives

Les intelligences artificielles génératives nécessitent un grand nombre de puces pour leur formation et leur fonctionnement. Cette exigence explique l’intention de Sam Altman, PDG d’OpenAI, de créer son propre réseau de fabrication. En effet, pour atteindre cette ambition, l’entrepreneur doit réunir plusieurs milliards de dollars.

Réduire la dépendance envers les fabricants externes

L’objectif de Sam Altman est de réduire la dépendance d’OpenAI envers les fabricants externes. En construisant son propre réseau de fabrication, il souhaite contrôler l’ensemble du processus de fabrication des puces nécessaires aux intelligences artificielles génératives.

Les coûts élevés de la création d’un réseau de fabrication interne

La mise en place d’un réseau de fabrication interne représente un investissement considérable pour Sam Altman et OpenAI. En effet, la réalisation d’une telle ambition nécessite plusieurs milliards de dollars. L’entrepreneur est actuellement à la recherche de fonds pour financer ce projet.

Les avantages de la création d’un réseau de fabrication interne

En créant son propre réseau de fabrication, Sam Altman vise à obtenir plusieurs avantages. Tout d’abord, cela permettrait à OpenAI de contrôler l’ensemble du processus de fabrication, garantissant ainsi une qualité et une efficacité optimales des puces produites. De plus, cela réduirait la dépendance de l’entreprise envers les fabricants externes, lui donnant ainsi une plus grande autonomie dans le développement de ses intelligences artificielles génératives.

La recherche active de fonds pour financer le projet

Actuellement, Sam Altman est activement à la recherche de fonds pour financer la création de son réseau de fabrication interne. Les coûts élevés de ce projet nécessitent la mobilisation de plusieurs milliards de dollars. L’entrepreneur est déterminé à réduire la dépendance d’OpenAI envers les fabricants externes et à prendre le contrôle de l’ensemble du processus de fabrication des puces nécessaires aux intelligences artificielles génératives.

Source : CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *