Scandale : 24 entreprises d√©noncent l’inertie choquante des GAFAM face au DMA ! ūüėĪ

‚Ćõ Temps de lecture¬†: <¬†1 minute
Notez cet article

Sommaire

Des entreprises d√©noncent l’inaction des g√©ants technologiques am√©ricains face au Digital Markets Act

Vingt-quatre entreprises, parmi lesquelles Ecosia, Qwant et Proton, expriment leur m√©contentement face √† l’inaction des g√©ants technologiques am√©ricains √† l’√©gard du Digital Markets Act (DMA). Elles exhortent la Commission europ√©enne et le Parlement europ√©en √† tout mettre en Ňďuvre pour garantir le respect de cette nouvelle l√©gislation.

Les contr√īleurs d’acc√®s seraient peu enclins √† consulter des tiers

Une des probl√©matiques soulev√©es par ces entreprises concerne le manque de consultation des tiers par les contr√īleurs d’acc√®s. En effet, le DMA a pour objectif de lutter contre les pratiques anticoncurrentielles et de garantir un acc√®s √©quitable aux march√©s num√©riques. Cependant, il semblerait que certains contr√īleurs d’acc√®s ne consultent pas suffisamment les parties tierces, ce qui remet en question l’efficacit√© de cette nouvelle r√©glementation.

Des mesures nécessaires pour assurer le respect du Digital Markets Act

Face √† cette situation, les vingt-quatre entreprises demandent √† la Commission europ√©enne et au Parlement europ√©en de prendre toutes les mesures n√©cessaires pour garantir le respect du Digital Markets Act. Elles soulignent l’importance de faire en sorte que les contr√īleurs d’acc√®s consultent les tiers de mani√®re ad√©quate, afin de promouvoir la concurrence et l’innovation dans le secteur num√©rique.

Source : CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *