Elon Musk prêt à attaquer Meta en justice : la guerre des applications concurrentes fait rage !

⌛ Temps de lecture : < 1 minute
Notez cet article

Sommaire

Elon Musk menace d’attaquer Meta en justice

Elon Musk, le patron de Twitter, a réagi à la montée en puissance du réseau social Threads, qui est devenu le principal concurrent de Twitter. Il a menacé d’attaquer Meta, la maison mère de Threads, en justice pour avoir violé des secrets industriels. Le réseau social Threads a atteint plus de 100 millions d’utilisateurs en seulement cinq jours après son lancement officiel, selon le site Quiver Quantitative. En comparaison, Twitter compte un peu plus de 350 millions d’utilisateurs. Cette réussite précoce a suscité l’émoi de Mark Zuckerberg, le dirigeant du groupe Meta.

Une rivalité entre Elon Musk et Mark Zuckerberg

Mark Zuckerberg avait célébré l’arrivée tonitruante de Threads et avait lancé des piques à Elon Musk, qui avait racheté Twitter en 2022. Il avait exprimé son espoir que Meta puisse développer une application de conversations avec plus d’un milliard d’utilisateurs, soulignant que Twitter avait raté cette opportunité. Elon Musk avait répondu en comparant le logo de Threads à un “ver solitaire” et en soulignant que cette ressemblance était également valable sur le plan métaphorique. Cependant, il a décidé d’agir plus concrètement en envoyant une lettre d’accusation à Meta.

La menace d’Elon Musk

Dans cette lettre, Elon Musk, par le biais de la maison mère de Twitter appelée X Corp, accuse Meta de comportements illégaux et d’infractions au droit de la propriété intellectuelle. Il reproche notamment à Meta d’avoir recruté des dizaines de collaborateurs de Twitter. Elon Musk estime que la concurrence n’est pas un problème, mais la tricherie en est un. Il menace donc d’attaquer Meta en justice.

Lire cet article :   Explosif ! Les acheteurs internationaux révèlent leurs ressentis chocs en 2023

Il est intéressant de noter que l’application Threads n’est pas encore disponible en France et dans l’Union européenne en raison de la réglementation sur le traitement des données.

Source : CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *