Pikachu révolutionne le sommeil : notre test de Pokémon Sleep !

⌛ Temps de lecture : 3 minutes
Notez cet article

Sommaire

L’application Pokémon Sleep : une nouvelle façon d’apprendre à mieux dormir avec l’aide des pokémons

Lancée cet été, une nouvelle application permet d’apprendre à mieux dormir, et ce sont les pokémons qui vont vous y aider. Intitulée Pokémon Sleep, celle-ci est disponible sur smartphones et nous l’avons testée.

Oubliez les moutons, car pour vous endormir vous pouvez désormais commencer à compter les Pikachu. Lancée en juillet dernier sur iOS et Android, l’application Pokémon Sleep entend aider enfants et grands enfants à mieux comprendre leur sommeil et même le (re)trouver.

Une idée qui n’est pas nouvelle puisque déjà plusieurs applications, même natives sur iPhone et smartphones sous Android, ainsi que des montres et bracelets connectés permettent déjà de surveiller la qualité de vos nuits. Toutefois, l’arrivée d’une marque comme Pokémon sur ce terrain a suffisamment piqué notre curiosité pour essayer ce concept, qui va finalement bien plus loin que de scruter votre matelas.

Des défis quotidiens à relever

Tout commence en téléchargeant l’application Pokémon Sleep sur App Store ou Google Play. Il est également possible d’utiliser l’accessoire Pokémon Go Plus + et de le coupler à votre smartphone, mais nous verrons ce dernier point plus tard. Pour se différencier, Pokémon Sleep va miser sur le jeu en proposant de relever des challenges de jour, comme de nuit.

Et c’est à un Pokémon bien connu que l’on a affaire puisqu’il s’agit de Ronflex, créature toujours endormie de la saga. Cette grosse peluche bleue, inspirée d’un ours, est notre compagnon et il va falloir veiller sur lui et son bien-être pour mieux dormir à son tour.

C’est, du moins, la promesse de cette application. Concrètement, le dormeur-dresseur de Pokémon est invité à compléter un Dododex (équivalent du Pokédex) pour collectionner le plus de petits monstres possible. Mais ici, les pokémons se capturent en dormant. En gros, plus vous dormez longtemps chaque nuit, plus vos chances de collecter des créatures sont grandes. Il faut surtout s’appuyer sur votre nouveau compagnon Ronflex, qui voit augmenter sa dodoforce à mesure qu’il se repose dans les bras de Morphée.

Un jeu de type «tamagochi»

Le joueur est également invité à donner de la nourriture au Ronflex en cours de journée, afin de renforcer son capital de Dodoforce la nuit. C’est donc aussi un jeu vidéo de type «Tamagochi» – où il faut prendre soin de son animal de compagnie – auquel les équipes de The Pokémon Company convient. Et pour trouver les pokémons les plus rares, il convient de renforcer au maximum la dodoforce du Ronflex.

pokemon_1-taille640_64d3b88c1d60b.jpg

Voilà pour le papier, à l’usage, il convient de placer votre smartphone sur votre matelas et d’activer l’application, mais nous avons pu essayer celle-ci couplée avec le fameux Pokémon Go Plus +. Un accessoire qui fonctionne en Bluetooth avec votre téléphone et se symbolise dans votre application par le biais d’un petit Pikachu avec un bonnet de nuit exclusif. Il suffit d’activer ce petit appareil mais surtout de le glisser ici sous votre oreiller pour lancer les premières évaluations de votre sommeil. De plus, cet objet va émettre la voix de Pikachu, qui va vous inciter à aller vous coucher et pourra même servir de réveil en douceur le matin.

Vendu aux alentours de 60 euros, tout de même, le Pokémon Go Plus + est non seulement utilisé avec Pokémon Sleep, mais aussi avec le jeu Pokémon Go afin d’attirer et de capturer des créatures où que vous soyez, sans avoir à dégainer votre téléphone.

Pas une appli santé

A l’issue de la première nuit on se rend compte, avec étonnement, que des pokémons sont venus autour de Ronflex et vont nous aider à former «une équipe de soutien». Celle-ci peut-être composée de pokémons que l’on choisi pour aider à trouver d’autres monstres lors des prochaines nuits, et récupérer des baies à notre place pour alimenter ce pantouflard de Ronflex dans la journée. C’est auprès du professeur Néroli, que l’on va pouvoir connaître différents styles de dodos et compléter son dododex. Surtout, plus vos nuits de sommeil sont complètes (dépassant les 7 ou 8 heures par nuit), plus les points s’accumuleront.

Il apparaît donc que ce Pokémon Sleep s’affiche comme un version ludique des applications chargées de suivre votre sommeil. Il n’en reste pas moins qu’elle est finalement plus incitative à dormir plus longtemps pour donner de bonnes habitudes. Toutefois, il ne s’agit en aucun cas d’une application de santé, là où certaines montres et bracelets connectés pourront vous indiquer les différentes phases de votre sommeil (léger, profond, paradoxal) voir votre rythme cardiaque durant la nuit. L’application proposée par la Pokémon Company reste donc pensée pour les inconditionnels de la franchise et les enfants désireux de se lancer un défi : celui de bien dormir. Une bonne résolution en vue de la rentrée des classes.

Pokémon Sleep, gratuit sur iOS et Android.

Source : CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *