Bruxelles exige une protection cyber pour les appareils connectés : découvrez l’accord inédit !

Thierry Breton avec une caméra intelligente dans la main.
⌛ Temps de lecture : 2 minutes
Notez cet article

Sommaire

Règlement sur la cyber résilience en Europe

Les objets connectés sont devenus monnaie courante dans notre quotidien. Que ce soit les réfrigérateurs, les télévisions ou les jouets, de plus en plus d’appareils sont connectés à Internet. Cependant, cette connectivité croissante présente également des risques, car elle augmente la surface d’attaque cyber disponible pour les personnes malintentionnées.

Face à ce problème, la Commission européenne a pris des mesures en proposant un règlement sur la cyber résilience en septembre 2022. L’objectif de ce règlement est d’unifier les législations nationales en matière de sécurité cyber au sein de l’Union européenne.

La proposition de la Commission européenne

La proposition de la Commission européenne vise à renforcer la cyber résilience en Europe. Elle souligne l’importance de protéger les citoyens européens contre les attaques cyber et de garantir la sécurité des objets connectés.

Le règlement propose plusieurs mesures pour atteindre cet objectif. Tout d’abord, il prévoit l’obligation pour les fabricants d’objets connectés de mettre en place des mesures de sécurité adaptées. Cela inclut notamment la nécessité d’avoir des mots de passe forts par défaut, des mises à jour régulières du logiciel et des mécanismes de sécurité pour prévenir les attaques.

La collaboration entre les institutions européennes

La proposition de règlement sur la cyber résilience a été soumise au Conseil de l’Union européenne et au Parlement européen pour examen et adoption. Ces deux institutions travaillent de concert pour garantir l’adoption rapide de ce règlement.

Le Conseil de l’Union européenne est composé des représentants des gouvernements des États membres de l’Union européenne. Il joue un rôle clé dans le processus législatif de l’UE et doit donner son accord pour l’adoption du règlement sur la cyber résilience.

Le Parlement européen, quant à lui, représente les citoyens européens et est directement élu par eux. Il a également un rôle important dans le processus législatif de l’UE et doit donner son avis sur la proposition de règlement.

Une fois que le Conseil de l’Union européenne et le Parlement européen auront adopté le règlement sur la cyber résilience, il deviendra contraignant pour tous les États membres de l’Union européenne. Cela permettra de renforcer la sécurité des objets connectés et de mieux protéger les citoyens européens contre les attaques cyber.

Source : CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *