Contrôle d’une souris d’ordinateur par la pensée : le premier patient de Neuralink !

Elon Musk lors d
⌛ Temps de lecture : 2 minutes
Notez cet article

Après avoir réalisé avec succès la pose de son premier implant sur un être humain, Neuralink fait une nouvelle annonce surprenante : le patient serait désormais capable de contrôler une souris d’ordinateur par la pensée. Cette avancée spectaculaire ouvre la voie à de nombreuses possibilités pour la technologie développée par l’entreprise fondée par Elon Musk en 2016.

Sommaire

Des progrès prometteurs et un rétablissement sans effet néfaste

Le projet de Neuralink vise à donner aux individus la capacité de contrôler un ordinateur à distance en insérant dans leur cerveau un implant de la taille d’une pièce de monnaie équipé de 1 024 électrodes. Baptisée Telepathy, cette puce est conçue pour capter l’activité cérébrale de l’utilisateur et lui permettre d’envoyer des commandes pour interagir avec des appareils électroniques par la pensée.

Après avoir obtenu l’approbation de la Food and Drug Administration (FDA) en mai 2023, Neuralink a commencé à recruter des patients et a réussi à implanter avec succès sa puce chez le premier volontaire. L’intervention, réalisée par un robot, est décrite comme légèrement invasive et ne laisse aucune cicatrice visible après la suture de la petite plaie laissée par l’opération.

Des objectifs ambitieux et des controverses

Elon Musk a révélé que le premier patient ayant reçu l’implant Neuralink s’était complètement rétabli sans subir d’effets néfastes. Ce dernier est désormais capable de déplacer une souris d’ordinateur sur l’écran rien qu’en y pensant, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles expérimentations pour explorer les possibilités offertes par cette technologie révolutionnaire.

Outre ses avancées prometteuses, Neuralink a également été confrontée à plusieurs controverses, notamment des infractions à la législation américaine sur le transport de matières dangereuses et des accusations de cruauté envers les animaux dans ses laboratoires. Malgré ces obstacles, l’entreprise continue de travailler sur ses projets ambitieux pour améliorer la vie des personnes souffrant de diverses affections neurologiques.

Source : CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *