Ericsson annonce 1 200 suppressions de postes suite à baisse des ventes

siège ericsson à Kista en Suède
⌛ Temps de lecture : 2 minutes
Notez cet article

Sommaire

Impact des licenciements chez Ericsson

Ericsson, géant suédois des équipements 5G, annonce une nouvelle vague de licenciements dans son pays d’origine. Cette décision s’inscrit dans une plus large initiative de réduction des coûts pour l’année en cours. La société explique que cette mesure vise à améliorer son efficacité, notamment en prévision d’un marché des réseaux mobiles difficile en 2024, avec une contraction des volumes et des clients prudents.

La crise actuelle du marché du smartphone a un impact significatif sur les géants des télécoms européens comme Ericsson. La concurrence en Europe nuit au retour sur investissement et rend la situation encore plus difficile pour les entreprises du secteur. L’année dernière, Ericsson avait déjà supprimé 8 500 postes, tandis que son rival Nokia annonçait la suppression de 14 000 emplois en octobre.

Adaptation aux nouvelles technologies

La transition vers les réseaux Open RAN constitue également un défi pour Ericsson et Nokia. Cette architecture permet aux opérateurs d’utiliser du matériel provenant de différents fournisseurs, ce qui peut réduire les coûts et offrir plus de flexibilité. Pour rester compétitives, les entreprises doivent s’adapter à ces nouvelles technologies en repensant leurs opérations et en réduisant leurs effectifs.

Ericsson prévoit d’éliminer des installations, de recourir à des consultants et de rationaliser ses opérations pour faire face à ces changements. Les négociations avec les syndicats concernant les licenciements touchant environ 8,6 % de l’effectif suédois sont en cours. La société s’engage à gérer ce processus avec équité et professionnalisme, conformément à la législation suédoise du travail. À la fin de l’année 2023, Ericsson comptait 99 950 employés dans le monde.

Impact des licenciements dans le secteur de la tech

La situation chez Ericsson reflète un phénomène plus large dans le secteur de la tech. De nombreuses entreprises ont procédé à des suppressions de postes en raison d’un contexte économique difficile depuis la fin de l’année 2022. Certains acteurs se réorientent vers l’intelligence artificielle, mais ce n’est pas le cas d’Ericsson et Nokia.

En 2023, plus de 50 000 travailleurs ont été licenciés par près de 200 entreprises technologiques, affectant un total de 260 000 emplois à travers environ 1 200 sociétés. Les licenciements se poursuivent dans le secteur, reflétant les défis actuels auxquels de nombreuses entreprises doivent faire face.

Source : CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *