Le Sénat US débat d’une audience publique sur la loi anti-TikTok

⌛ Temps de lecture : 2 minutes
Notez cet article

Sommaire

Le Sénat américain envisage d’entendre des représentants de TikTok

La présidente de la commission du commerce du Sénat, Maria Cantwell, a évoqué la possibilité d’une audience publique au Sénat américain pour discuter du sort de TikTok. En effet, un projet de loi récemment adopté par la Chambre des représentants vise à interdire la plateforme dans les six prochains mois aux États-Unis, à moins qu’elle ne se sépare de sa maison mère, ByteDance, jugée trop proche du Parti communiste chinois.

Concernant la date de cette audience potentielle, Maria Cantwell n’a pas encore fourni de détails. Cependant, elle souligne l’importance de bien traiter la question de TikTok, ainsi que celle des entreprises étrangères qui pourraient avoir des intentions malveillantes envers les États-Unis.

Elle insiste sur la nécessité d’avoir des outils pour empêcher les acteurs étrangers de nuire aux citoyens américains. Les sénateurs souhaitent donc mettre en place une législation pour répondre aux préoccupations liées à TikTok.

TikTok affirme avoir investi massivement dans la protection des données de ses utilisateurs américains

Malgré l’absence de calendrier précis pour cette audience publique, Maria Cantwell prévoit de rencontrer prochainement le Républicain Mike Gallagher, l’un des auteurs de la loi à la Chambre des représentants, pour élaborer un plan d’action.

Avec 170 millions d’utilisateurs aux États-Unis, TikTok est soupçonné de partager des données avec ByteDance, impliqué dans l’effort de renseignement chinois depuis 2017. Pour de nombreux politiciens américains, la plateforme représente donc un risque pour la sécurité nationale.

Face à la pression du gouvernement américain, TikTok affirme avoir investi massivement dans la protection des données de ses utilisateurs américains. La société a dépensé plus de 1,5 milliard de dollars pour sécuriser et stocker ces données aux États-Unis, assurant qu’elles n’ont jamais été partagées avec la Chine et qu’il n’y a aucune intention de le faire.

Source : CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *