Les États-Unis exigent diversification approvisionnement puces

Gina Raimondo, secrétaire au commerce des États-Unis.
⌛ Temps de lecture : < 1 minute
Notez cet article

Sommaire

La secrétaire au Commerce des États-Unis alerte sur la concentration des chaînes d’approvisionnement en puces

Lors de son voyage à Manille, aux Philippines, Gina Raimondo a souligné le constat selon lequel la chaîne d’approvisionnement en puces est trop concentrée dans quelques pays dans le monde, ce qui peut poser problème pour les entreprises américaines.

Les enjeux des « Chips Act » aux États-Unis et en Europe

Les « Chips Act », mis en place aux États-Unis et en Europe, visent à réduire la dépendance vis-à-vis de l’Asie pour l’approvisionnement en semi-conducteurs. Actuellement, la production de composants est principalement concentrée dans trois pays : Taïwan et la Corée du Sud pour les puces avancées, et la Chine pour les puces plus matures.

Une mise en garde contre la concentration excessive des approvisionnements en semi-conducteurs

Gina Raimondo a souligné lors de son discours que la concentration des chaînes d’approvisionnement en semi-conducteurs ne devrait pas être ignorée, même au-delà des enjeux géopolitiques. Il est important de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, comme le dit l’adage.

L’intérêt croissant des pays d’Asie du Sud-Est pour les semi-conducteurs

Les pays d’Asie du Sud-Est, tels que la Malaisie, le Vietnam et les Philippines, montrent un intérêt croissant pour les semi-conducteurs. Ils se concentrent notamment sur l’étape de l’assemblage, des tests et du conditionnement, qui est cruciale pour la fabrication des semi-conducteurs.

Les Philippines, un acteur émergent dans le secteur des semi-conducteurs

Les Philippines commencent à se faire une place dans l’industrie des semi-conducteurs, avec déjà 13 usines d’OSAT dans le pays. Malgré des relations parfois tendues, les États-Unis entretiennent un lien fort avec les Philippines, ce qui pourrait favoriser le développement de ce secteur dans le pays.

Source : CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *