L’Île-de-France élue région la plus innovante d’Europe : découvrez pourquoi

Véhicules stationnés à Paris, place des Vosges.
⌛ Temps de lecture : 2 minutes
Notez cet article

L’Office européen des brevets (OEB) a récemment publié son baromètre Patent Index, mettant en lumière l’année 2023 marquée par un nombre record de demandes de brevets. Avec 199 275 demandes, soit une hausse de 2,9 % par rapport à l’année précédente, cette augmentation témoigne de l’attrait croissant pour le marché technologique européen et de la qualité des produits et services proposés.

Sommaire

La France en tête de l’innovation

La France se distingue particulièrement dans ce panorama, avec la région Île-de-France qui se positionne en tête des demandes nationales, regroupant 63,9 % des demandes de brevets. Cette performance permet à l’Île-de-France de devenir la région championne de l’innovation en Europe, dépassant ainsi la Bavière qui détenait cette place depuis 2016.

Le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) se démarque également en se classant en tête des instituts de recherche publics et des universités. Cette reconnaissance souligne l’engagement du CEA dans la protection intellectuelle, favorisant ainsi la compétitivité des entreprises et la souveraineté économique du pays.

Classement mondial des demandeurs de brevets. Source : OEB.

Une présence féminine significative

La France se distingue également par la présence significative de femmes dans le domaine de la recherche et de l’innovation. Près de 33 % des demandes de brevets françaises mentionnent au moins une femme comme inventrice, un chiffre supérieur à la moyenne des 29 États membres de l’OEB qui est de 27 %.

Cependant, malgré ces succès, la France reste derrière l’Allemagne en termes de demandes de brevets. Avec 5,5 % des demandes, la France conserve sa deuxième place, tandis que l’Allemagne domine avec 12,5 % des demandes. Au niveau mondial, la France se classe sixième tandis que l’Allemagne occupe la quatrième place.

Source : OEB.

Encouragement dans les secteurs innovants

Les résultats positifs de la France sont notamment portés par les secteurs de la chimie organique fine, de l’informatique et de l’audiovisuel, qui ont enregistré une croissance significative des demandes de brevets. L’Oréal se distingue particulièrement dans le secteur de la chimie organique fine, se classant parmi les entreprises les plus innovantes de ce domaine.

Source : OEB.

Le Patent Index 2023 met en lumière un secteur de la recherche dynamique, où les PME et les inventeurs individuels représentent 23 % des demandes de brevets, soulignant ainsi la diversité des acteurs contribuant à l’innovation en Europe.

Soutien aux acteurs de petite taille

L’OEB continue de soutenir les plus petits acteurs du domaine de la recherche et de l’innovation, tels que les micro-entreprises, les particuliers, les organisations non lucratives, les universités et les organismes de recherche publics. Des réductions de taxes ont été mises en place à partir du 1er avril pour faciliter l’accès à la protection intellectuelle et encourager l’innovation au sein de ces structures.

Source : CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *