L’UE met la pression sur TikTok et YouTube pour protéger nos enfants – Urgent!

Aperçu d
⌛ Temps de lecture : 2 minutes
Notez cet article

Sommaire

La Commission européenne demande des informations à TikTok et YouTube

La Commission européenne a récemment adressé des demandes d’informations à TikTok et YouTube dans le cadre du Digital Services Act (DSA). Cette initiative vise à réguler les services numériques et à garantir la protection des utilisateurs, en particulier des mineurs. Les régulateurs souhaitent en savoir plus sur les mesures mises en place par ces plateformes pour assurer la sécurité des jeunes utilisateurs.

Le Digital Services Act et la protection des mineurs

Entré en vigueur en août dernier, le Digital Services Act (DSA) est une législation européenne qui a pour objectif de réguler les services numériques et de garantir un environnement en ligne sûr pour tous les utilisateurs. La protection des mineurs est l’un des points essentiels du DSA, visant à prévenir les contenus inappropriés ou dangereux pour les jeunes.

Les préoccupations de la Commission européenne

Face à l’essor des réseaux sociaux et des plateformes de partage de vidéos, la Commission européenne s’inquiète des risques que cela peut représenter pour les mineurs. TikTok et YouTube, en tant que principales plateformes utilisées par les jeunes, sont donc soumises à des demandes d’informations spécifiques.

Les mesures de protection des mineurs de TikTok et YouTube

TikTok et YouTube sont tenus de mettre en place des mesures de protection des mineurs conformes aux exigences du DSA. Ces mesures peuvent inclure des paramètres de confidentialité, des filtres de contenu, des avertissements sur les contenus sensibles, ainsi que des outils de signalement et de suppression des contenus inappropriés.

Lire cet article :   AMCS fait l'acquisition de Dossier Systems, Inc., une société basée aux États-Unis

Le rôle de la Commission européenne

En demandant des informations à TikTok et YouTube, la Commission européenne cherche à évaluer l’efficacité des mesures de protection des mineurs mises en place par ces plateformes. Elle souhaite également s’assurer que les plateformes respectent les règles énoncées par le DSA et prennent les mesures nécessaires pour garantir un environnement en ligne sûr pour tous.

Source : CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *