Quelle préparation et démarche pour exercer le métier d’avocat ?

⌛ Temps de lecture : 2 minutes
4.5/5 - (11 votes)

L’engouement autour du métier d’avocat est justifié, c’est une vocation très noble axée sur le conseil et la conciliation.

Mais elle est axée aussi sur la défense des particuliers, des professionnels et des entreprises.

Un avocat assure un rôle d’assistance et d’accompagnement lors des négociations, des procédures et des autres moyens de règlement de litige.

Ses conseils, donnés en amont des procédures, permettent l’éviction des procès. Si c’est une profession qui vous passionne et vous inspire, voici comment vous préparer pour l’exercer.

Voie universitaire : obtenir le Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat (CAPA)

Vous pouvez accéder au métier d’avocat après un parcours universitaire en droit. En effet, vous devez étudier cette spécialité dans une faculté, notamment, de droit.

Dès que vous aurez obtenu un Master 1, c’est-à-dire après un Bac +4, vous serez éligible pour intégrer l’école des avocats. Notez qu’il va falloir réussir d’abord un examen d’entrée dont l’organisation se fait par l’Institut d’Études Judiciaires (IEJ).

Il est possible d’opter pour une année de préparation si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour réussir l’examen. Mais cela reste bien sûr facultatif.

Une fois admis à l’examen, vous commencez vos études au sein de l’École des Avocats. Votre formation s’étale sur deux années civiles, en prenant en considération 3 phases dont chacune est d’une durée de 6 mois.

En clair :

Phase théorique : vous assistez à des cours au niveau de l’École des Avocats,

Phase pédagogique : ou Projet Pédagogique Individuel (PPI). Cette phase implique la réalisation d’un stage avec un autre professionnel juridique plutôt qu’avec un avocat,

Phase finale : la formation touche à sa fin en intégrant un cabinet d’Avocats.
En général, environ six années d’études, couplées à des stages, sont requises. Celles-ci seront couronnées avec un examen final passé dans l’École des Avocats. Dès que vous réussirez l’examen, vous aurez un diplôme de Certificat d’Aptitude à la profession d’avocat.

Dernière étape, aussi bien émotionnelle que glorieuse, avant d’avoir le droit de s’inscrire à un Barreau : prêter serment devant une cour d’appel.

Voie professionnelle pour accéder au métier d’avocat

Si vous avez exercé au sein de l’ordre juridique, et ce, pour un nombre d’années conséquent, vous pourrez accéder au métier d’avocat. Dans ce cadre, vous serez dispensé de la formation théorique assurée par l’École des Avocats. Néanmoins, vous devez obligatoirement réussir un examen en déontologie et en réglementation professionnelle.

Lors de l’inscription au Barreau, le Conseil de l’Ordre se réserve le droit de valider ou non vos acquis, vos compétences et vos aptitudes. Votre dossier fera ainsi l’objet d’une étude très stricte, à la différence des personnes qui ont eu l’accès à la profession d’avocat après un parcours universitaire spécialisé, comme décrit plus haut.

Quel que soit le parcours fait pour devenir avocat, disposer d’un casier judiciaire vierge est une obligation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.