Relations tendues avec la Chine : L’UE enquête sur les subventions, découvrez les révélations choc !

⌛ Temps de lecture : 2 minutes
Notez cet article

Sommaire

L’enquête de l’Union européenne sur les subventions chinoises aux constructeurs de véhicules électriques critiquée par l’ambassadeur chinois

L’ambassadeur de Chine auprès de l’Union européenne, Fu Cong, a récemment exprimé son mécontentement face à l’enquête menée par Bruxelles sur les subventions publiques accordées aux constructeurs de véhicules électriques chinois. Il a qualifié cette enquête d’« injuste », accusant l’Union européenne de vouloir freiner la concurrence de l’Empire du Milieu sur le marché des véhicules électriques.

Pour l’ambassadeur chinois, la coopération entre la Chine et l’Union européenne dans ce domaine est uniquement motivée par le désir d’éviter une confrontation ou des mesures de rétorsion de part et d’autre. Il estime que l’Empire du Milieu est prêt à travailler ensemble avec l’Union européenne pour trouver une solution mutuellement bénéfique.

Une enquête jugée injuste par la Chine

La Chine considère que l’enquête menée par l’Union européenne sur les subventions publiques accordées aux constructeurs chinois de véhicules électriques est biaisée et injuste. Selon l’ambassadeur Fu Cong, cette enquête vise à limiter la concurrence chinoise sur le marché européen des véhicules électriques, dans le but de favoriser les constructeurs européens.

L’ambassadeur chinois souligne que la Chine est un acteur majeur dans le domaine des véhicules électriques, avec des avancées significatives en termes de technologies et de production. Il estime donc normal que la Chine bénéficie de subventions publiques pour soutenir son industrie automobile et favoriser la transition vers les véhicules électriques.

La Chine prête à coopérer malgré les désaccords

Malgré les désaccords concernant l’enquête de l’Union européenne, la Chine reste ouverte à la coopération avec l’Europe dans le domaine des véhicules électriques. L’ambassadeur Fu Cong souligne que la Chine souhaite éviter une situation où les deux parties seraient contraintes de prendre des mesures de rétorsion économique.

L’Empire du Milieu considère que la coopération entre la Chine et l’Union européenne dans le domaine des véhicules électriques peut être mutuellement bénéfique. La Chine est prête à travailler ensemble avec l’Europe pour trouver des solutions qui favorisent le développement de cette industrie tout en préservant les intérêts des deux parties.

Source : CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *