Situation catastrophique au sein des équipes de modération de X : les régulateurs dénoncent !

⌛ Temps de lecture : 2 minutes
Notez cet article

Sommaire

Autorités européennes et australiennes expriment leurs critiques envers X

Les autorités européennes et australiennes ont récemment exprimé leur mécontentement à l’encontre de X, qui était anciennement connu sous le nom de Twitter. Chacune de ces autorités a mis en évidence une situation problématique au sein de la plateforme, qui est actuellement l’objet d’une enquête officielle en vertu du Digital Services Act (DSA).

Une enquête inédite

Cette enquête, qui est la première à être menée dans le cadre de la nouvelle législation, vise à examiner de près les pratiques de X et à évaluer sa conformité aux réglementations en vigueur. Les autorités européennes et australiennes ont souligné un certain nombre de problèmes rencontrés sur la plateforme, notamment en ce qui concerne la modération des contenus.

Des lacunes en matière de modération

Les autorités ont fait part de leurs préoccupations quant aux faibles performances de X en matière de modération des contenus. Des contenus nuisibles et inappropriés ont été signalés sur la plateforme, mais les mesures prises par X pour y remédier ont été jugées insuffisantes.

Il est essentiel de garantir un environnement sûr pour les utilisateurs, et ces lacunes en matière de modération soulèvent des inquiétudes quant à la capacité de X à assurer cette sécurité. Les autorités européennes et australiennes estiment qu’il est impératif que des mesures plus strictes soient prises pour lutter contre les contenus illicites et préjudiciables présents sur la plateforme.

Une enquête officielle pour évaluer la conformité de X

L’enquête menée en vertu du Digital Services Act a pour objectif d’évaluer la conformité de X aux réglementations en vigueur. Les autorités européennes et australiennes souhaitent déterminer si la plateforme respecte les normes de sécurité et de protection des utilisateurs établies par la législation.

Cette enquête souligne l’importance de responsabiliser les plateformes en ligne et de les inciter à mettre en place des mesures plus efficaces pour prévenir la diffusion de contenus illicites ou nuisibles. Les autorités européennes et australiennes continueront de surveiller de près X afin de garantir la sécurité de ses utilisateurs et de faire respecter les réglementations en vigueur.

Source : CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *