Transition numérique et écologique : L’Italie en pointe pour son industrie, soutien massif!

Giorgia Meloni, Première ministre d
⌛ Temps de lecture : 2 minutes
Notez cet article

Giorgia Meloni, Première ministre d'Italie, prononce un discours.

Giorgia Meloni, Première ministre d'Italie, prononce un discours.

Sommaire

Encourager la transformation numérique et écologique des entreprises en Italie

Le gouvernement italien a récemment approuvé un décret visant à soutenir la transformation numérique et écologique des entreprises opérant sur son territoire. La Première ministre, Giorgia Meloni, a annoncé que ce programme bénéficiera d’un budget de 6,3 milliards d’euros. En parallèle, l’Italie mise sur sa stratégie hydrogène pour amorcer la transition énergétique de certaines industries.

Promouvoir la croissance industrielle tout en réduisant les émissions de carbone

Les fonds alloués seront principalement destinés à soutenir les investissements des entreprises italiennes souhaitant se tourner vers les énergies renouvelables et propres. En signant ce décret, l’Italie s’est également engagée à offrir des avantages fiscaux aux entreprises réduisant leurs émissions de gaz à effet de serre d’au moins 3 %.

Avec cette mesure, le gouvernement italien espère voir les entreprises du secteur mettre en place des stratégies pour atteindre la neutralité carbone à long terme. Il cherche également à ce que le marché italien bénéficie des mêmes incitations fiscales qui ont permis au pays de retrouver une croissance après la pandémie de Covid-19.

Le soutien de l’Union européenne à l’Italie

En réponse aux difficultés économiques rencontrées en Europe suite à la pandémie, la Commission européenne a lancé en 2021 le plan Next Generation EU pour relancer l’économie du continent. L’Italie a largement bénéficié de ce plan de relance, recevant un total de 194,4 milliards d’euros, dont 122,6 milliards d’euros de prêts et 71,8 milliards d’euros de subventions. Une grande partie de ces fonds a été allouée à la transformation numérique et à la transition écologique du pays, aboutissant à la signature du décret récent.

Le virage vers l’hydrogène vert en Italie

En complément de cette initiative, l’Italie a accéléré le projet Puglia Green Hydrogen Valley, visant à créer une zone dédiée à l’hydrogène vert dans la région des Pouilles. Ce projet s’inscrit dans la stratégie hydrogène du pays, privilégiant la production locale d’hydrogène par électrolyse de l’eau. Ce combustible sera utilisé dans le processus de production d’acier pour réduire les émissions de carbone. La plus grande aciérie d’Italie à Tarente devrait bénéficier de cette avancée, tout comme d’autres usines de production d’acier du pays.

Pour atteindre cet objectif, le gouvernement italien a pu compter sur le soutien financier de la Commission européenne, qui a accordé 370 millions d’euros à diverses entreprises italiennes. Des acteurs majeurs tels qu’Edison, Saipem et Generali travailleront ensemble pour concrétiser ce projet ambitieux.

Source : CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *