Enfin disponible en France : découvrez le logiciel Bard de Google pour l’intelligence artificielle !

⌛ Temps de lecture : 2 minutes
Notez cet article

Sommaire

Google lance Bard, un robot conversationnel concurrent de ChatGPT

Le géant américain Google a récemment dévoilé Bard, un robot conversationnel qui vient concurrencer ChatGPT. Après son lancement aux États-Unis et dans 180 pays en anglais, puis dans les langues japonaises et coréennes, Bard est désormais disponible en français et dans 40 autres langues, dont l’allemand, l’arabe et le chinois. Cette nouvelle solution de Google couvre ainsi quelque 230 pays et territoires, y compris l’Union européenne et le Brésil.

Google a collaboré avec des experts, des décideurs et des régulateurs pour mener à bien cette expansion. Cependant, le lancement de Bard dans l’UE a été retardé en raison des préoccupations du régulateur irlandais des données personnelles. Ce dernier a demandé à Google de faire des modifications pour améliorer la transparence et les mécanismes de contrôle afin de garantir la protection des données des utilisateurs. Google a accepté de procéder à un audit et de fournir un rapport à ce sujet trois mois après le lancement de Bard dans l’UE.

Protection des données personnelles

La protection des données personnelles est une préoccupation majeure dans le déploiement de robots conversationnels. Tant Bard que ChatGPT ont été critiqués pour ne pas respecter la réglementation européenne en matière de protection des données. Les algorithmes d’intelligence artificielle soulèvent également des inquiétudes quant à la vie privée, la désinformation et le respect de la propriété intellectuelle. Bruxelles cherche à réguler ce secteur via un texte en cours de discussion, et le comité européen des données a créé un groupe de travail pour étudier ces questions. Toutefois, certains estiment que ces précautions pourraient ralentir l’innovation en Europe.

Une concurrence féroce dans le domaine des robots conversationnels

Les robots conversationnels connaissent un succès croissant depuis la sortie de ChatGPT en novembre 2022. Bard, qui était initialement trilingue (anglais, japonais et coréen), est maintenant disponible dans une quarantaine de langues, y compris le français, l’arabe, l’allemand, l’espagnol et le chinois. Il offre des fonctionnalités telles que la possibilité de répondre à l’oral, d’adapter le style de ses réponses et d’extraire des informations à partir d’une image. Pour rester compétitif, Google a dû accélérer ses annonces dans le domaine de l’intelligence artificielle, notamment avec la présentation de son nouveau modèle de langage PaLM 2.

Les robots conversationnels sont en concurrence directe pour devenir les assistants personnels préférés du grand public et des entreprises. Le marché mondial de l’IA générative, qui inclut la génération de textes et d’images, devrait générer des milliards de dollars de recettes dans les années à venir.

Des erreurs fréquentes et un modèle économique incertain

Cependant, ces robots conversationnels ont tendance à commettre régulièrement des erreurs en raison de leurs capacités de raisonnement limitées. Bard est considéré comme un outil créatif et expérimental, capable de fournir des informations inexactes ou choquantes. Le modèle économique de ces robots est également incertain, avec des services gratuits pour certains et des fonctionnalités payantes pour d’autres. De plus, leurs coûts de fonctionnement sont bien plus élevés que ceux d’un moteur de recherche traditionnel.

Source : CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *