L’approvisionnement en terres rares : la prochaine crise des puces électroniques ?

⌛ Temps de lecture : 3 minutes
Notez cet article

La technologie DMD de Tula offre aux constructeurs automobiles une alternative

SAN JOSÉ, Californie–{Web361.fr}–À l’heure où les contributions du secteur de l’automobile au changement climatique font l’objet d’un examen minutieux, toute l’attention des constructeurs automobiles se concentre sur les véhicules électriques (VE). L’électrification des transports contribuera à réduire la dépendance aux combustibles fossiles, à éliminer les émissions d’échappement et à atténuer le changement climatique. Cependant, les véhicules électriques font face à un défi bien spécifique : la présence de terres rares dans leurs moteurs.


Les métaux appelés terres rares sont assez répandus dans la nature, mais ils sont rarement concentrés dans des quantités qui rendent leur extraction et leur traitement économiquement viables. La demande des terres rares augmente en parallèle avec la transition vers un avenir électrifié. Le déséquilibre prévu entre l’offre et la demande, les problèmes de gestion de la chaîne d’approvisionnement et l’escalade des coûts poussent les constructeurs automobiles à rechercher d’autres options.

Tula Technology, Inc., un leader en matière de propulsion efficace, a récemment publié un livre blanc intitulé « Rare Earth Materials and their Impact on the Future of Electric Motors » (Les terres rares et leur impact sur l’avenir des moteurs électriques), ouvrage qui met en lumière les défis associés aux terres rares utilisées dans les moteurs des VE et qui propose des alternatives pratiques.

Dynamic Motor Drive (DMD™) de Tula, une stratégie brevetée de densité d’impulsions DMD, vise à éviter l’utilisation des terres rares dans les moteurs de VE via le déploiement de moteurs à réluctance synchrones (synchronous reluctance motors, SynRM), qui n’utilisent généralement pas de terres rares. Les algorithmes de contrôle uniques mis en œuvre via la technologie DMD améliorent l’efficacité des SynRM, les positionnant comme une alternative viable aux moteurs à aimants permanents utilisés dans la grande majorité des véhicules électriques d’aujourd’hui.

Lire cet article :   Hoxhunt et Cyber Intelligence House annoncent un partenariat pour connecter exposition aux cybermenaces et cyberconscientisation des collaborateurs

« L’offre limitée des terres rares, conjuguée à la croissance de la demande, a entraîné des augmentations de prix qui devraient se poursuivre. Au-delà des prix, la dépendance vis-à-vis des terres rares augmente les risques liés à la chaîne d’approvisionnement, et cela pourrait facilement devenir l’équivalent de la prochaine crise des puces électroniques pour l’industrie automobile », a déclaré R. Scott Bailey, président et chef de la direction de Tula. « Les fabricants de véhicules électriques ont la possibilité de mettre en œuvre une solution économique tout en évitant les défis liés aux terres rares en combinant les moteurs à réluctance synchrones avec la technologie DMD. Notre solution pourrait réduire les coûts et conduire à une adoption plus large des véhicules électriques par les consommateurs. »

La technologie DMD offre le plus grand avantage pour les applications hors réseau comme les véhicules électriques, où la capacité et l’autonomie de la batterie constituent un sujet de préoccupation. Les avantages de la technologie DMD peuvent également être substantiels dans les cas où des moteurs et des générateurs sont utilisés, tels que pour les appareils ménagers, les moteurs industriels ou les éoliennes.

Voulant faire progresser le dialogue autour des technologies de VE et la sensibilisation à ces dernières, les ingénieurs de Tula ont récemment présenté un exposé intitulé « Optimizing Electric Motor Controls with Dynamic Motor Drive » (Optimiser les commandes des moteurs électriques grâce à la technologie Dynamic Motor Drive) lors du 2021 Aachen Colloquium on Sustainable Mobility (Colloque d’Aix-la-Chapelle sur la mobilité durable 2021), une conférence annuelle qui s’est tenue à Aix-la-Chapelle, en Allemagne, ainsi qu’au Aachen China Colloquium (Colloque d’Aix-la-Chapelle en Chine). Les deux conférences attirent des experts de l’automobile et des chercheurs du monde entier pour échanger des idées sur le futur de la mobilité.

Lire cet article :   DeltaTrak annonce une visibilité améliorée de la chaîne d’approvisionnement grâce à un nouveau service maritime

Pour plus d’informations sur la technologie Dynamic Motor Drive, rendez-vous sur tulatech.com/dmd.

À propos de Tula Technology, Inc.

Société basée dans la Silicon Valley, Tula Technology propose des commandes logicielles innovantes et primées qui optimisent l’efficacité de la propulsion et les émissions dans l’ensemble du secteur de la mobilité, notamment pour les véhicules à essence, diesel, à carburant alternatif, hybrides et électriques. La culture de l’innovation de Tula a donné lieu au développement de technologies de rupture et à un solide portefeuille mondial de plus de 380 brevets délivrés et en attente. Tula Technology est une entreprise privée soutenue par Sequoia Capital, Sigma Partners, Khosla Ventures, GM Ventures, BorgWarner et Franklin Templeton. Pour en savoir plus, consultez www.tulatech.com.

{Web361.fr}

Contacts

Tula Technology, Inc.
Ram Subramanian

Stratégiste marketing principal

ram@tulatech.com

Médias : Financial Profiles
Debbie Douglas, VP principale

ddouglas@finprofiles.com
949-375-3436