Des chercheurs étudieront la connexion intestin-cerveau chez des soldats grâce à la technologie de Microba

BRISBANE, Australie--{Web361.fr}--Des universités australiennes de premier plan exploreront le "cognobiome" de soldats à l'aide de la plateforme d'analyse de Microba Life Science afin de découvrir des opportunités d'amélioration de la performance cognitive et physiologique.


Dans le cadre d'un projet collaboratif financé par le Next Generation Technologies Fund, des chercheurs de l'université de Newcastle et de l'université de technologie de Queensland étudieront les interactions humaines, microbiennes et environnementales affectant la performance cognitive, appelée "cognobiome", en analysant le microbiote intestinal de soldats grâce à la technologie de Microba.

Avec des échantillons prélevés avant, pendant et après un entraînement intensif, l'étude mesurera comment le microbiote intestinal réagit par rapport aux facteurs de stress environnementaux des soldats, dans l'optique d'identifier des signatures microbiennes pouvant être liées à la performance cognitive.

Dirigée par des chercheurs de l'université de Newcastle, le neurogastroentérologue de renommée mondiale et éminent professeur Nick Talley AC et le professeur Simon Keely, et avec l'expertise en bioinformatique du microbiome du professeur Gene Tyson, directeur du centre de recherches sur le microbiome à l'université de technologie de Queensland, l'équipe étudiera les résultats pour identifier des opportunités d'intervention.

En s'appuyant sur la plateforme d'analyse de Microba, les chercheurs disposeront de données métagénomiques à haute résolution pour examiner la composition et la fonction du microbiome, et mesurer si les impacts sur le microbiome sont liés à des effets positifs ou négatifs sur la performance cognitive.

Une fois les signatures du microbiome identifiées, leurs associations peuvent être explorées pour identifier des espèces phares pouvant être utilisées comme fondement de traitements potentiels afin de promouvoir un microbiome stimulant la performance cognitive et la résilience face à des pressions environnementales extrêmes.

Le professeur adjoint Lutz Krause, responsable scientifique de Microba et chercheur du projet, explique que les données métagénomiques exhaustives, combinées aux mesures complètes des facteurs environnementaux et d'autres marqueurs de santé des participants, généreront un ensemble unique de données pour révéler de nouvelles perspectives sur la connexion intestin-cerveau et conduiront à des traitements dérivés du microbiome.

"Ces recherches constituent une véritable opportunité pour explorer les mécanismes profonds du lien entre le microbiome et le cerveau grâce à des méthodes analytiques et d'apprentissage machine avancées permettant d'identifier les espèces clés de cette connexion", déclare le professeur adjoint Krause.

"En alliant l'expertise d'un groupe d'experts aux horizons variés, ce projet présente une avancée significative dans la compréhension du rôle crucial joué par le microbiome dans la santé humaine, et de la manière dont nous pouvons l'utiliser pour améliorer la performance dans un éventail complet d'applications", conclut-il.

{Web361.fr}


Contacts

Dr Kylie Ellis
Kylie.ellis@microba.com
Microba Life Sciences