Les meilleurs jeux rétro des années 2000

⌛ Temps de lecture : 6 minutes
4.5/5 - (6 votes)

Que ce soit dans la chambre ou dans le salon, nous avons tous commencé à jouer à des jeux à un moment ou à un autre. Voici nos 10 jeux rétro préférés du “bon vieux temps”.

Vivre au milieu des années 90 était une époque passionnante. La première PlayStation est sortie en 1994, la N64 en 1996 et Tony Blair faisait des trucs dans le fond. Tout cela signifiait beaucoup de temps passé en pyjama, les jambes croisées devant la télévision.

Chez web361, c’est à cette époque que nous avons commencé à nous intéresser aux jeux vidéo. Dans un élan de nostalgie, nous avons décidé de nous replonger dans nos souvenirs et de sélectionner les meilleurs jeux rétro de cette époque passionnante. Cet avis des meilleurs jeux rétro n’est bien sur qu’un choix personnel.

Voici donc, sans ordre particulier, les 10 meilleurs jeux rétro de la fin des années 90 et du début des années 2000 :

 

MARIO KART 64, N64 (1997)

 

On peut reconnaître un vétéran de Mario Kart à sa façon de démarrer une course. Seuls les pros obtiennent systématiquement un turbo au feu de départ final.

La magie de Mario Kart, c’est qu’il rapprochait les amis. Ce jeu était à son meilleur lorsqu’il était joué en écran partagé avec d’autres personnes. Jouer en solo n’était qu’une séance d’entraînement pour pouvoir battre ses copains plus tard.

Nous nous souvenons des heures passées à trouver les raccourcis de Luigi Raceway, de D.K.’s Jungle Parkway et de la route psychédélique Rainbow Road. Un week-end entier pouvait s’écouler en jouant au mode bataille, en essayant d’éclater les ballons de Toad.

C’est sans conteste l’un des jeux rétro les plus populaires. Les voix aiguës de Mario, Peach et les autres lorsqu’ils sont frappés par un éclair résonnent encore dans nos oreilles… “Ah-wowowo”.

 

GOLDENEYE 007, N64 (1997)

 

Ce jeu de James Bond, récompensé par un Bafta, est régulièrement classé parmi les meilleurs jeux vidéo de tous les temps. Loué pour ses graphismes à l’époque de sa sortie, on peut aujourd’hui se moquer de ses graphismes en blocs. Mais il est resté dans nos cœurs pendant plus de deux décennies, et pour une bonne raison.

L’histoire était géniale – elle suivait le film du même nom -, la jouabilité était amusante et le multijoueur était incroyable.

À l’époque, Nintendo était davantage connu pour sa franchise Mario, destinée aux familles. S’engager dans la voie des jeux de tir était un risque, mais ils ont réussi. Goldeneye est devenu le troisième jeu N64 le plus vendu de tous les temps, avec plus de 8 millions d’unités.

Nous n’oublierons jamais la satisfaction de faire sauter quelqu’un avec une mine à distance dans la carte Complex. Ou de jouer à Temple avec uniquement des armes à feu. “Karaté Chop !”

 

METAL GEAR SOLID, PLAYSTATION (1998)

 

L’un des premiers jeux 3D auxquels nous avons joué, avec une histoire aussi captivante, est un classique de la PlayStation. Vous incarnez Solid Snake, un soldat d’élite entraîné à la furtivité, qui doit mettre fin à la menace terroriste de FOXHOUND, qui menace d’atomiser le monde. Vous êtes accueilli à des moments importants par des boss charismatiques que vous devez abattre grâce à vos astuces furtives.

Lire cet article :   Lost Ark : un nouveau bug bloque les contrôles, la seule solution est de redémarrer le jeu complètement

Le jeu est également très difficile. Il faut être patient – dans un monde de jeux où l’on appuie sur des boutons – ce qui signifie que nous avons perdu des heures de notre vie à essayer de passer les gardes. Le son d’un garde qui vous remarque dans MGS reste l’un des sons les plus choquants du jeu.

Il s’agit du premier jeu de la série Metal Gear réalisé par Hideo Kojima, qui l’a propulsé vers la gloire internationale. L’histoire de Solid Snake est une série aux multiples rebondissements et conspirations, et nous vous recommandons de la commencer à partir d’ici.

 

TONY HAWK’S PRO SKATER 1-3, PLAYSTATION (1999-2001)

 

De tous les jeux auxquels nous avons joué à cette époque, Tony Hawk’s était le plus susceptible de nous donner des ampoules aux doigts. Patiner dans divers endroits des États-Unis, exécuter des figures d’une complexité irréaliste en appuyant sur plusieurs boutons dans le bon ordre, encore et encore. Il y avait de quoi se fouler un tendon ou deux.

Heureusement, ça en valait la peine. Ces jeux étaient la meilleure introduction au skateboard sans se casser un bras au parc, et ils avaient les meilleures bandes sonores. Bien qu’ils n’étaient probablement pas le meilleur moyen d’apprendre à skater, vu que nous ne savons toujours pas comment faire un kickflip, un indy ou un nose manual.

La série a ensuite sorti plusieurs autres jeux, mais ceux-là, arrivés à cette époque, ont été des moments majeurs de l’histoire.

 

SPYRO THE DRAGON, PLAYSTATION (1998)

 

Spyro, le petit dragon violet, qui doit sauver tous les dragons gelés et les mondes des dragons de Gnasty Gnorc et de ses sbires. D’une manière ou d’une autre, GG a raté Spyro, alors nous prenons le contrôle du petit bonhomme et volons à travers des portails en résolvant différents problèmes sur chaque monde.

C’était un festin de couleurs et d’animations amusantes lorsque nous étions enfants. Le scénario relativement innocent en fait une expérience apaisante, mais suffisamment stimulante pour qu’il soit difficile de poser la manette.

Vous pouvez rejouer à tous les jeux Spyro, ou vous pouvez vouloir initier vos enfants à quelque chose de plus familial que Fortnite. Ils ont été remasterisés et réédités en 2018 avec des graphismes et un son mis à jour.

 

LEGACY OF KAIN : SOUL REAVER, PLAYSTATION/DREAMCAST (1999)

 

D’un côté du spectre du jeu à l’autre. Nous avons adoré la noirceur de ce jeu autant que l’optimisme coloré de Spyro. Raziel, un noble vampire, est précipité dans les enfers par son roi Kain, qui est devenu jaloux lorsque Raziel a évolué pour avoir des ailes. Après des années d’inconscience pendant que son corps se décompose, il se voit confier une nouvelle mission par un dieu : la vengeance !

Soul Reaver est un jeu d’atmosphère et d’ambiance, avec un excellent doublage et une musique inquiétante. Nous avons adoré résoudre ses énigmes entre le royaume matériel et le royaume spectral, et aspirer les âmes des personnes récemment décédées. Et l’histoire prenait tellement de rebondissements sur des lignes temporelles distinctes que nous devions passer du temps à nous demander qui nous étions et quand nous étions.

Les jeux suivants de la série Raziel’s Legacy of Kain, Soul Reaver II et Defiance, ont poursuivi l’histoire, mais ont été abandonnés lorsque le studio a rencontré des problèmes. Nous attendons toujours que l’histoire de Raziel reprenne là où elle s’est arrêtée.

 

 LA LÉGENDE DE ZELDA : OCARINA OF TIME, N64 (1998)

 

Un autre des meilleurs vendeurs de la N64, bien que ce soit le cinquième jeu Zelda, c’était la première fois que beaucoup d’entre nous allaient à Hyrule en 3D.

Lire cet article :   26 idées pour créer une gaming room impressionnante à la maison

Dans la peau de Link, un aventurier errant, vous devez sauver le pays du méchant roi Ganondorf qui tente de devenir invincible grâce à la relique de la Triforce. La princesse Zelda vous charge de la trouver avant lui.

Vous apprenez à résoudre des énigmes musicales avec votre fidèle ocarina (une sorte d’instrument à vent) qui vous permet de gagner de nouveaux objets et de vous téléporter.

Si vous aimez Breath of the Wild sur Switch ou Wii U, nous vous recommandons d’essayer celui-ci également.

 

TOMB RAIDER, SEGA SATURN/PLAYSTATION/PC (1996)

 

Tomb Raider marque les débuts du personnage de Lara Croft, l’archéologue sexy pixelisée, qui porte des pistolets et des uzis lorsqu’elle fouille des ruines à la recherche d’artefacts. Plusieurs jeux et films plus tard, elle est toujours une pièce emblématique de la culture vidéoludique.

 

Dans le premier jeu, vous explorez des tombes péruviennes et des pyramides égyptiennes, en combattant des bêtes à dents et des sbires louches, à la recherche de puissants artefacts de l’Atlantide. Le jeu consiste davantage à résoudre des énigmes, à sauter et à rouler qu’à tirer. Et vous avez plus de chances de mourir en faisant un saut de cygne du haut d’une falaise – le bruit du craquement en bas résonne encore dans nos os.

Nous vous recommandons de jouer également à Tomb Raider II. Ne serait-ce que pour pouvoir explorer le manoir de Lara dans la campagne anglaise et enfermer son majordome dans le garde-manger. Vous pouvez dire que nous étions affamés de divertissement dans les années 90.

 

HALO : COMBAT EVOLVED, XBOX/PC (2001)

 

Réalisé pour le lancement de la Xbox en 2001, nous ne l’avons reçu au Royaume-Uni que l’année suivante. Dans le rôle de Master Chief, vous faites partie d’un nombre décroissant de super soldats appelés Spartans, qui se battent contre une confédération religieuse extraterrestre appelée The Covenant. Les extraterrestres pensent que l’anneau Halo est une arme qu’ils peuvent utiliser contre la Terre, et vous devez les en empêcher.

Jouer à ce jeu, c’était comme si un tout nouveau monde s’ouvrait. Tant d’armes, tant d’extraterrestres et tant de véhicules ! Se balader en Warthog avec des marines pour tirer sur des aliens était très amusant.

 

GRAND THEFT AUTO III, PLAYSTATION 2/PC/XBOX (2001)

Le premier jeu de tir en 3D dans un monde ouvert a constitué une véritable révolution à l’époque. C’était la première fois que l’on se sentait vraiment libre de faire ce que l’on voulait. Qu’il s’agisse de voler des voitures, de renverser des gens ou d’entraîner les flics dans une course-poursuite et même allez dépenser son argent aux casinos.

Il était controversé, mais cela n’a fait que le rendre plus populaire. Avec des talk-shows hilarants et des publicités à la radio, vous pouviez passer beaucoup de temps à apprendre à connaître les rues de Liberty City.

Il restera certainement dans les annales comme l’un de ces jeux dont l’ancienne génération pensait qu’ils empoisonnaient l’esprit des jeunes. Mais, là encore, c’était tellement amusant !

Les jeux rétro des années 90 et 00 étaient extraordinaires.

 

C’était l’âge d’or du jeu vidéo. La puissance de traitement jusqu’alors inégalée des nouvelles consoles nous permettait de nous plonger dans des mondes magnifiques et riches en histoires. Les jeux triple A d’aujourd’hui sont incroyables, mais complexes et intenses. Parfois, nous avons envie d’un jeu simple, mais pas trop simple, comme autrefois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.