Threads : Le rival de Twitter fait un carton avec 10 millions d’abonnés !

⌛ Temps de lecture : 3 minutes
Notez cet article

L’application Threads, lancée par Meta pour concurrencer Twitter, est maintenant disponible depuis le mercredi 5 juillet. Elle a déjà attiré plus de dix millions d’utilisateurs. Ce nouveau réseau social, créé par le géant américain Meta pour rivaliser avec Twitter, connaît un démarrage fulgurant avec plus de dix millions d’utilisateurs dès ses premières heures. Cependant, son déploiement en Europe est retardé en raison de problèmes réglementaires. L’application a été lancée dans 100 pays sans publicités pour le moment et représente un réel défi pour Twitter, qui est déjà fragilisé par plusieurs événements récents.

Sommaire

Un lancement réussi et des utilisateurs célèbres

Le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, a déclaré lors du lancement de Threads : “Allons-y. Bienvenue sur Threads”. Il a également annoncé que l’application avait enregistré dix millions d’inscriptions en seulement sept heures. Avant cela, il avait répondu à plusieurs utilisateurs et avait indiqué que la barre des cinq millions d’inscrits avait été franchie au cours des quatre premières heures d’existence de la plateforme. Zuckerberg a également profité de l’occasion pour tacler Elon Musk, en affirmant que Twitter aurait dû être une application de conversation avec au moins un milliard de personnes, mais qu’il n’avait pas réussi. Il a même partagé son premier tweet en plus de dix ans, montrant Spiderman pointant du doigt un autre Spiderman.

De nombreuses célébrités et médias ont déjà ouvert des comptes sur Threads, tels que Jennifer Lopez, Shakira, Hugh Jackman, Netflix, le Washington Post, Reuters et The Economist. L’application est décrite comme “l’application de conversation écrite d’Instagram” sur l’Apple Store. Adam Mosseri, le patron d’Instagram, a déclaré : “Nous espérons que Threads pourra être une plate-forme ouverte et accueillante pour les discussions. Si c’est aussi ce que vous voulez, le meilleur moyen est d’être bienveillant”.

Lire cet article :   Tinder : Bientôt obligé de fournir une pièce d’identité ?

Le retard en Europe à cause des réglementations

Meta a choisi de retarder le lancement de Threads en Europe afin de clarifier les conséquences du nouveau règlement des marchés numériques (DMA) qui est entré en vigueur en mai. Adam Mosseri a regretté ce retard, expliquant que si Meta avait dû attendre l’approbation de Bruxelles, le lancement aurait été repoussé de plusieurs mois. Il a souligné l’importance du timing et a déclaré : “J’étais inquiet de voir notre fenêtre se fermer”. La mise en ligne de Threads a été réalisée seulement quatre mois après les premières informations sur le projet, et quelques jours après de nouvelles controverses chez Twitter, qui est déjà affaibli par une série de décisions mal accueillies depuis son acquisition par Elon Musk.

Meta mise sur Instagram pour le succès de Threads

Meta mise sur les synergies avec Instagram pour assurer une croissance rapide de Threads. Pinar Yildirim, professeure de marketing à l’école Wharton de l’université de Pennsylvanie, souligne que Instagram est le produit le plus réussi de la famille Meta. Elle explique que Meta n’a pas associé ce nouveau produit à Facebook car ce nom ne fait plus rêver personne. Avec ses plus de deux milliards d’utilisateurs actifs, Instagram offre une plateforme de lancement idéale pour Threads, ce que les petits concurrents de Twitter comme Mastodon, Bluesky ou les sites prisés des ultra-conservateurs ne pourraient jamais avoir. Threads permet aux utilisateurs d’Instagram de se connecter avec leurs identifiants existants pour publier du contenu sur la nouvelle plateforme.

Une menace pour Twitter

L’analyste Brian Wieser estime que si des utilisateurs influents d’Instagram tels que Kim Kardashian, Justin Bieber ou Lionel Messi commencent à poster régulièrement sur Threads, la plateforme pourrait se développer rapidement et attirer rapidement les budgets publicitaires. Cette perspective est particulièrement inquiétante pour Twitter, qui a vu son chiffre d’affaires publicitaire diminuer depuis l’arrivée d’Elon Musk à sa tête. La nouvelle directrice générale de Twitter, Linda Yaccarino, n’a pas encore réussi à enrayer cette tendance, bien qu’elle soit arrivée il y a un mois.

Lire cet article :   Exclusif: Meta s'apprête à faire un comeback explosif en Chine grâce à Tencent !

Source : CNEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *